Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Mais que fait la police ? En quête d'"Images à conviction"

 

Jusqu'au 11 mars 2013


Quand Liège, ville natale de Simenon, expose les coulisses de la police, on y court, forcément ! "Images à conviction" c'est l’univers policier vu par la photographie au Grand Curtius à Liège. Âmes sensibles, s'abstenir.

 


Mais que fait la police ? Trois grandes pistes pour cette enquête : "la représentation de l’autorité, les documents d’enquête (reconstitution, recherches de preuves, autopsie…) et l’aspect plus quotidien, plus social de la police", explique Anne-Françoise Lesuisse, commissaire de l’exposition.
 

On découvre les policiers du siècle passé dans leurs uniformes d’apparat, des photos d’identité des fonctionnaires de police liégeois remplissant des panneaux entiers, les différents uniformes de la police allemande (et comment ils doivent être portés) dans de grandes photos sur pied. On croise aussi le mélange ambigu de fragilité et de morgue des flics russes dont Charles Fréger a tiré le portrait.

Dans une salle suivante, est diffusé un film de Nicolas Provost créé à partir d’images filmées dans les rues de New York.

Plus loin, on découvre l’entraînement de la police suisse photographié par un pandore local dont le regard ne manque pas d’humour.

D’autres choses prêtent moins à rire comme ces images secrètes de la Stasi espionnant les citoyens dans tous les secteurs de la vie quotidienne, revues par Simon Menner.

A l’étage en dessous, on plonge dans les images utilisées par la police : éléments de preuve, scènes de crime, reconstitutions… Au-delà des drames dont elles témoignent, on découvre le réel talent de certains photographes anonymes de la police.

Angela Strassheim livre un des projets les plus troublants. Des années après les faits, elle retourne sur les lieux où se sont déroulés des homicides familiaux. Grâce à un procédé chimique, elle fait apparaître les résidus des traces de sang qui, malgré le temps, n’ont jamais totalement disparu.

Dans la dernière partie enfin, on découvre une autre facette du travail policier : les accidents, les vols, les déprédations… On plonge dans le quotidien des hommes et des femmes de la police au travers des photographies de Michel Tonneau, ex-flic devenu photographe, et de Sébastien Van Malleghem (lire ci-contre). Avec Jim Sumkay et ses trois flics devant le restaurant Les Trois Poulets, un peu d’humour se glisse dans le sujet.

Le parcours permet d’ouvrir les yeux sur un métier qu’on enferme bien souvent dans les clichés et qui, à travers la photographie, se dévoile ici dans toute sa complexité.


Infos :

Grand Curtius
136 en Féronstrée, 4000 Liège
www.grandcurtiusliege.be et www.chiroux.be.


Horaires : tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
Tarifs : 5 € (plein tarif), 2,5 € (seniors, étudiants, demandeurs d'emploi).
 

Le catalogue de 96p. couleurs est vendu au prix de 12 €.