Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Léopold III, étonnant voyageur

 

Jusqu'au 15 janvier 2012

Le quatrième roi des Belges était un passionné de photographie, mordu du Brésil et plus précisément des régions d'Amazonie. Découvrez ses photos et notes de voyages entre 1962 et 1967. Étonnant.

 


Du 15 octobre 2011 au 15 janvier 2012,  dans le cadre d'europalia.brasil, la Fondation Folon présente "Récits de voyages", une série de photographies en noir et blanc et en couleurs, réalisées par le Roi Léopold III au cours de ses voyages au Brésil. Une soixantaine de magnifiques clichés réalisés entre 1962 et 1967 sont exposés. Paysages splendides des forêts d'Amazonie et portraits intimistes des indigènes témoignent de l'enthousiasme et de la passion de Léopold III pour ce pays et pour les tribus indiennes avec lesquelles il a partagé d'intenses moments de vie.
 

La fascination de Léopold III pour le Brésil s’est ancrée dès l’enfance. Il dévorait les récits des explorateurs et les romans d’aventure et marquait sur les atlas les endroits qu’il souhaitait connaître un jour. Un premier contact a lieu du voyage officiel au Brésil du Roi Albert et de la reine Elisabeth en 1920. "Le Brésil… un nom aux consonances magiques pour le jeune homme de 18 ans que j’étais. Je rêvais depuis toujours de découvrir ses fleuves, ses grandes forêts, son mystère. Et voilà que l’occasion s’en présentait… Le Brésil était à mes yeux un pays qui restait à découvrir, un pays immense ayant trois fois la superficie du Congo, le pays où aurait pu s’épanouir l’ethnologue et le botaniste que j’aurais aimé être."
 

Ce n’est que dans les années soixante, lors de ses voyages successifs au Mato Grosso et dans différentes régions d’Amazonie, de 1962 à 1967, qu’il a pu réaliser son rêve en participant aux expéditions des frères Villas Boas qui nouèrent les premiers contacts avec les indiens Txicão.
Il passe de nombreuses semaines auprès des Indiens, dans leurs villages, partageant leurs repas, dormant dans un hamac, chassant ou pêchant avec eux, s’imprégnant de leurs coutumes et de leurs traditions. Il en ramène une collection impressionnante de photos en noir et blanc et en couleur. La forêt, les rivières, les beautés naturelles du Brésil mais surtout des scènes de vie et des portraits de ces Indiens des tribus avec lesquelles il a vécu des moments inoubliables. Eprouvant, écrit-il, "le sentiment d’une secrète identité fraternelle de tous les hommes à travers les origines, les croyances, les civilisations".
 

Grâce à ses photos, on (re)découvre la beauté de la forêt tropicale, des scènes de vie et d’étonnants portraits témoignant d’une grande complicité avec les autochtones. Précurseur de la protection de l’environnement et défenseur des causes indigènes, le Roi crée au début des années septante, le Fonds Léopold III pour l’Exploration et la Conservation de la Nature. Le Fonds conserve actuellement une collection de plus de 50 000 clichés de ses expéditions dans le monde entier. Les annotations minutieuses que Léopold III a apporté à se photos font de ces archives un patrimoine unique et d'une valeur historique et scientifique inestimable.


Infos

•    Fondation Folon

Drève de la Ramée - 1310 La Hulpe
Tel. : +32(0)2 653 34 56
Fondation Folon

•    Dimanche 13 novembre à 11h
Apéro-Conférence ‘Le Roi Léopold III et le parc de Xingu’, menée par Gustav Verswijver, Conservateur  du département d’ethnographie au musée Royal de l’Afrique centrale.

•    Vendredi 16 décembre à 20h
salle Jules Bastin à Waterloo
Concert de musique brésilienne avec Conexao Belga, quintet instrumental proposant des compositions originales et quelques reprises de morceaux brésiliens : Magda Mendes - chant / Léa Freire - flûte / Charles Loos - piano / Henri Greindl - basse / Jan de Haas - batterie
 

Crédits-photos : Photos de 1964, Kayapo ; Diaurum Mato Grosso ; Mission franciscaine, fleuve Cururu, Para © Fonds Léopold III pour l'Exploration et la Conservation de la Nature.