Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Jan Fabre, une jeunesse "insectueuse"

 

Jusqu’au 24 mars 2013

 


L'Ikob a 20 ans et présente les œuvres de jeunesse de Jan Fabre. Plus de 130 dessins, sculptures et installations, dont certains n'ont jamais été montrés en public. Des motifs originels encore présents dans son oeuvre actuelle.
 

L’exposition "Jan Fabre. Dessins & Sculptures d‘insectes 1975-1979" met l’accent sur les oeuvres des années 70. Plus de 130 dessins, de nombreuses sculptures et deux installations essentielles témoignent des débuts de l’artiste de renommée internationale à travers les thèmes de la mort, de la vie et de la résurrection. Autant dire la "matrice", "l'humus" des 30 années de travail qui ont suivi, selon l'artiste.


Le dessin demeure une constante dans l'oeuvre de l'artiste. Jamais jusqu’aujourd’hui et quelle que soit la discipline qu’il aborde, il ne s’en est départi. Et force est de constater la double qualité de ceux-ci ; d’une part, ils sont le parfait reflet de son esthétique, de l’autre ce sont de fabuleux réservoirs à idées.


L’exposition originale "Jan Fabre. Dessins & Sculptures d‘insectes 1975-1979" présente des prêts d’oeuvres du Kröller-Müller Museum aux Pays-Bas, du Muhka à Anvers, du S.M.A.K. à Gand, de la Collection Belfius Bank, d’une collection privée italienne ainsi que de la collection Angelos/Jan Fabre : soit des dessins d’insectes, des sculptures d’insectes et deux installations, dont un théâtre d’araignées.
 

L’artiste contemporain Jan Fabre est connu, entre autre, pour ses oeuvres créées à partir de scarabées et coléoptères en tant que symbole d’évanescence et de vanité – des sujets qui ont accompagnés l’artiste durant les 30 dernières années - dont ses fameux scarabées qu’il voit comme « Ange de la métamorphose » mais aussi comme symbole de beauté et d’éternité. La fascination de Fabre pour les insectes est évidente dans cette exposition : il épouse la dualité des bienfaits et des dégâts exercés par l’être humain dans ses oeuvres en utilisant la grande variété d’espèces des insectes, organismes faisant partie de notre univers.
 

De plus, Fabre utilise les insectes pour faire allusion à la vanité et l’aspect éphémère de notre vie et de notre monde, comme l’ont fait avant lui de nombreux artistes au courant des siècles. L'insecte c'est aussi le thème de la métamorphose, cher à Jan Fabre. La fascination pour le corps et la métamorphose sont toujours présents dans son travail actuel.
 

Infos

ikob – Musée d’Art Contemporain à Eupen
12b Rotenberg, 4700 Eupen
Tél. : 00 32 2 87 56 01 10, www.ikob.be.
Horaires : tous les jours, de 13h à 17h, sauf le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier 2013.