Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Horta, de la fragilité des chefs d'oeuvre

 

Jusqu’au 31 décembre 2011


A l’occasion des 150 ans de la naissance de Victor Horta, Bruxelles célèbre ce génie de l'Art nouveau qui a tant fait pour elle. Toujours originale, la Maison Autrique a choisi d’aborder son œuvre disparue…


© Maison Autrique



Horta a créé des hôtels de maître, une gare, un palais des beaux arts, des grands magasins, des résidences campagnardes, un jardin d’enfants… Ce bâtisseur inventif réforma aussi l'enseignement de l'architecture et la profusion de designers de talent dont Bruxelles peut s’enorgueillir aujourd'hui doit certainement à l'esprit nouveau qu'il insuffla au début du XXe siècle.
Cette année, est commémoré le 150e anniversaire de la naissance de cet architecte de génie. A cette occasion, la Maison Autrique, dessinée en 1893 par le maître de l’Art Nouveau, a programmé une exposition originale consacrée aux œuvres disparues et aux projets non réalisés de l’architecte.
Grâce au soutien du Musée Horta et de l’Hôtel Solvay, sont exposés des pièces peu connues du public : plans, photos, documents et extraits de presse de l’époque, lithographies ou mobilier. En regard, on découvre des éléments architecturaux ayant appartenu à feu la Maison du Peuple, commande du Parti Ouvrier Belge livrée en 1899 et démolie en 1965.
 

Combien d’œuvres disparues ? Combien de chefs-d’œuvre altérés ou détruits ? Au-delà des pièces présentées, l'expo interroge : comment une œuvre architecturale célébrée en son temps peut-elle être ainsi outragée ? La spéculation immobilière et le feu ont détruit des fleurons d’Horta. Mais parfois ces bâtiments qui relèvent de la "haute couture", conçus sur mesure pour des particuliers exigeants, ont au fil des décennies mal résisté aux usages différents du contrat d’origine conçu avec leur commanditaire.
L’exposition évoque ainsi le destin tragique de la Maison du Peuple. Horta soulignait déjà dans ses mémoires en 1939, qu’il ne serait guère étonné que l’on démolisse cette création, "agrandie sans son concours, peinte et repeinte sans souci de ce qu’elle était à l’inauguration" et n’"étant plus en rapport avec un parti dominant les autres". L’Histoire lui a donné raison.
Horta signa aussi la conception de plusieurs grands magasins : l’Innovation, les Galeries Anspach, le Grand Bazar de Frankfort. Evidemment un magasin, étant tenu d’être toujours "à la page" et de répondre à l’évolution des modes et des techniques commerciales…
On a peine à croire qu'une œuvre architecturale célébrée en son temps, ancienne d'un peu plus d'un siècle et construite avec un savoir-faire magistral dans des matériaux de qualité se soit révélée si fragile. Et pourtant…

Infos

"Horta, un monde disparu"

Maison Autrique
Chaussée de Haecht, 266 - 1030 Bruxelles
Tel. 00 32 2 215 66 00, Maison Autrique
Du mercredi au dimanche (fermé les jours fériés), de 12h à 18h
Réservation obligatoire pour les groupes.