Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Hommage à Walthéry : Natacha s’expose

 

Jusqu’au 24 février 2013


Natacha, l'hôtesse de l'air sexy par excellence, est à l'honneur au Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles. Une expo pour fêter les 50 ans de carrière de son créateur, l'artiste liégeois François Walthéry.



Voilà 50 ans que François Walthéry dessine, sans se prendre au sérieux, voilà 50 ans que son héroïne continue inlassablement, au fil de ses albums, à créer des étincelles dans les regards de ses lecteurs. Le Centre belge de la bande dessinée lui consacre une rétrospective, portant sur ces années qui ont fait de lui l’un des représentants les plus importants de la bande dessinée humoristique franco-belge.



L'expo du Centre belge de la bande dessinée s'ouvre sur l'année 1962, quand François Walthéry publie, à 16 ans à peine, ses premiers gags de Pipo. Depuis, l'artiste liégeois n'a jamais posé le crayon. Peyo l'a fait schtroumpfer dans son studio sur les séries de Jacky et Célestin, Johan et Pirlouit, Benoît Brisefer. C'est là que Walthéry a rencontré Gos.

Auteur de plusieurs scripts pour les Schtroumpfs, Gos écrit aussi des scénarios pour Benoît Brisefer et devient rapidement le complice de Walthéry pour le meilleur et pour le rire. Ensemble, ils ont fantasmé Natacha, la première "bombe sensuelle" de la bande dessinée belge. On était loin des habituelles présences féminines acceptées par la littérature destinée à la jeunesse, même si tout était parfaitement sage dans les récits qui mettaient en scène la blonde aventurière. Accaparé par le succès de son "Scrameustache", Gos laisse la voie libre à de nombreux prétendants. L'hôtesse de l'air passera de mains en mains, faisant craquer tous les scénaristes, sans jamais prendre un bourrelet au fil de ses aventures pleines de suspense et de rebondissements.

Les vitrines du Centre belge de la bande dessinée rappellent aussi, à travers des dizaines de croquis et de planches originales, que Natacha a développé une fâcheuse tendance à éclipser les autres personnages de Walthéry. Le Vieux Bleu, P'tit Bout d'Chique ou Rubine sont là pour en témoigner.

Le Vieux Bleu est un volatile de concours apparu dans un numéro spécial du journal "Spirou", en 1974. Racontée par un Cauvin au mieux de sa forme, l'histoire met en scène le personnage du Vieux Jules. Cet éleveur de pigeons voyageurs est le portrait craché du grand-oncle de Walthéry. Contre toute attente, "Le Vieux Bleu" dans sa version en wallon de Liège a été un formidable succès commercial pour un album en langue régionale : plus de 95.000 exemplaires !

Bourré de poésie, P'tit Bout d'Chique est né en 1975, pendant que Natacha était en congé maladie. Son scénariste était sur le flanc et Walthéry en a profité. Il a fondu de tendresse devant ce cousin du Petit Noël de Franquin. Quant à Rubine, la femme-flic, elle a vu le jour en 1993 avec, de l'aveu de l'auteur, un physique hérité de Sophie Marceau. Moins sage que Natacha, elle n'hésite pas à allumer les bandits lecteurs sous la douche. Faute de temps, Walthéry l'abandonnera à d'autres dessinateurs.

Héritier des maîtres de la BD belge avant de devenir leur ami, François Walthéry est aussi une authentique célébrité dans la région liégeoise dont il a vanté les décors, la langue et les coutumes dans des productions locales pleines de verve et de nostalgie.  Affublé d’un accent liégeois prononcé, il adore utiliser le dialecte régional jusque dans ses cases. Exemple : l’idiome utilisé par les indiens Jivaros coupeurs de têtes de la première aventure de "Natacha" n’est autre que du wallon liégeois pur jus !


Infos

Centre Belge de la Bande Dessinée - CBBD
20 rue des sables, 1000 Bruxelles
Tel.: 00 32 2 219 19 80, www.cbbd.be
Horaires : mardi-dimanche, 10h-18h
Tarifs : de 3 à 8 €