Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Histoire de la Belgique


Histoire belge…
 

Incroyable ce qui a pu se passer sur un si petit territoire (15 000 km²) particulièrement diversifié, carrefour stratégique du nord-ouest de l’Europe et objet de convoitises durant tant de siècles !

 

Spy compte parmi l’un des plus importants sites paléolithiques d’Europe et témoigne de la présence humaine à la préhistoire.
Wéris et son dolmen renvoient à une occupation celte des territoires wallons.

 

L’empereur romain Jules César rendit un hommage bien connu aux habitants : "de tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves ! ".

 

Tournai, tissée d'art et d'histoire, berceau de Clovis et de la dynastie des Mérovingiens, fut capitale du royaume des Francs saliens jusqu’au départ de Clovis vers Soissons puis Lutèce. Un Germain né chez les Belges qui a fait la France. L’Europe déjà…

 

C’est du côté de Liège, l’exubérance façon Nord que les Carolingiens se font remarquer avec la naissance de Pépin le Bref, roi des Francs, fils de Charles Martel et petit-fils de Pépin de Herstal.

 

Plus tard, la région passe, en partie, sous le contrôle des ducs de Bourgogne, puis, sous la tutelle des Habsbourg au sein des Pays-Bas.

 

Le pays wallon se trouve au cœur d’un nouvel empire hispano-bourguignon-germanique fondé par Charles Quint, qui "piqua" Tournai à François 1er, lui-même s’étant servi dans les possessions du roi anglais Henri VIII…

 

Et l’Histoire se poursuit ainsi, avec quelques passages remarqués de certains Louis (Louis XIV fit bombarder la Grand-Place de Bruxelles et est donc, en quelque sorte, à l’origine de celle que nous connaissons actuellement), des guerres de successions d’Espagne et d’Autriche. Et voilà qu’à la Révolution de 1790, c’est l’annexion à la France et la division de la Wallonie en départements !

 

Ce, jusqu’à ce 18 juin 1815 et Waterloo, mémorable bataille napoléonienne.

 

C’est alors que la Belgique est rattachée au Pays-Bas, sous la houlette de Guillaume d’Orange.

 

Mais en juillet 1830, c’est la révolte à Bruxelles, suit une insurrection générale et l’indépendance de la Belgique, devenue monarchie constitutionnelle. Reste à lui trouver un souverain. Ce sera un noble allemand, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, qui va épouser la fille de Louis-Philippe.

 

L’histoire d’Albert II, actuel souverain et sixième roi de la dynastie belge, est à découvrir au musée BELvue, à côté du Palais Royal.

 

Le pays n’en finit pas pour autant avec les conflits lorsqu’arrivent les deux guerres mondiales. La Wallonie a payé un lourd tribut pour sa résistance active. On se souviendra entre autres, du front qui permit à Gallieni de rassembler les taxis de la Marne, de la légion d’Honneur remise à la Ville de Liège, du café viennois rebaptisé café liégeois en l’honneur de la ville, du poignant mémorial de Bastogne (le Mardasson) qui marque le souvenir de la bataille des Ardennes.

 

Le statut actuel de Bruxelles en qualité de capitale européenne est bel et bien inscrit dans l’Histoire.