Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Geluck, Le Chat joue avec ses Maîtres

 

Jusqu’au 17 avril 2012


La dernière expo de Geluck à Bruxelles remontait à 2004, avec "Le Chat s’expose", au Palais du Cinquantenaire. Quand Le Chat revient accrocher sa griffe aux cimaises belges c’est en grand : avec 3 expos au Grand Sablon ! "Trois est mon nombre fétiche parce qu'avec trois pieds une table n'est jamais bancale", dixit l'artiste…



Commencez votre "parcours Chat" au Sablon par la rue de Bodenbroek : l'exposition de Philippe Geluck inaugure la nouvelle Galerie Petits Papiers. En prolongement, le dessinateur humoriste vous invite à traverser la place jusqu’à la rue Ernest Allard pour rejoindre la Lancz Gallery, habituellement habitée par des tableaux, dessins et gravures des XIXe et XXe siècles. Un trait d'union entre les anciens et les nouveaux venus, entre la BD et l'Art. Lors de cette promenade, humour et dérision guideront vos pas jusqu’à Schleiper à Saint-Gilles.


Avec une trentaine d’acryliques sur toiles réalisées entre 2006 et 2012, des dessins et quelques planches originales, vous allez découvrir ou revoir les dessins auxquels le célèbre humoriste est particulièrement attaché mais pas uniquement. Car si la palette de Philippe Geluck parcourt de nombreux thèmes, il s'est, cette fois, particulièrement intéressé à l'Art, avec un grand A, ancien et moderne.


Courbet, Lichtenstein, Pollock ou Fontana, Le Chat  s’amuse avec ses maîtres


Geluck livre ainsi une série de tableaux mettant en scène des styles, des icônes, des chefs de file... Il dégoupille notamment avec flegme devant Mona Lisa, l’Action painting de Pollock, les compressions de César, ou encore la Vénus de Milo, les gravures et illustrations du XIXe siècle... En se les appropriant, Philippe Geluck se joue des codes et des signes communément admis par notre société occidentale en matière d’Art. Ses pirouettes verbales utilisent le nonsense, imposent la langue au cœur des toiles. Cruel ou poète, il questionne aussi.

 

Mais comme le rappelle Philippe Geluck : "Je n'ai pas envie d'être pris au sérieux. J'aime la peinture qui fait marrer avant de faire réfléchir. Je ne veux pas devenir important. Pourquoi l'art n'aurait-il pas le droit de faire rire ? Christo qui emballe le Pont-Neuf, c'était aussi du foutage de gueule. Et l'art abstrait a été inventé par un humoriste, Alphonse Allais. Son monochrome rouge, Récolte de la tomate sur le bord de la mer Rouge par des cardinaux apoplectiques, présenté au salon des Arts Incohérents, est l'ancêtre du Carré blanc sur fond blanc de Malevitch. Mais ça ferait mal aux fesses des critiques d'art de reconnaître que l'acte fondateur de l'abstraction est le fruit du talent d'un humoriste…" A bon entendeur !

 

Infos


Entrée gratuite aux trois expositions :


- Galerie Petits Papiers
Place du Grand Sablon, 8a rue de Bodenbroek, 1000 Bruxelles
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 18h30.
Tel. : 00 32 2 513 46 70, www.petitspapiers.be


- Lancz Gallery
15, Rue Ernest Allard, 1000 Bruxelles
Ouvert les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 18h, le samedi de 11h à 13h et de 14h à 18h et le dimanche de 11h à 13h.
Tel. : 00 32 475 24 82 65 www.lanczgallery.be


- Schleiper
149, Chaussée de Charleroi, 1060 Bruxelles
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h30.
Tel. : 00 32 2 541 05 32


Crédits-photos : "Gravure", Acrylique sur toile 2011, 162 x 114 cm © Geluck ; portrait de Philippe Geluck ; "Madame Pollock", Acrylique sur toile 2011, 100 x 100 cm © Geluck.