Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Etranges cabinets de curiosités contemporains

 

Du 8 décembre 2011 au 29 janvier 2012

Version contemporaine des cabinets de curiosités de la Renaissance, les œuvres de plus de 20 artistes plasticiens s’exposent à Bruxelles. Entre science et croyance, une expo fascinante.



L'exposition "Wunderkammer, cabinet de curiosités contemporain", rassemble plus de 20 artistes plasticiens travaillant en Belgique. Ils ont également ceci de commun qu'ils créent, à travers leur art, des mondes imaginaires. La réunion de leurs œuvres au sein du Botanique évoque l'ambiance singulière et mystérieuse, toujours à la frontière entre science et croyance, du cabinet de curiosité renaissant.

Les Wunderkammern (littéralement "chambres des merveilles") ou cabinets de curiosités apparus en Europe à la Renaissance, sont à l'origine des musées d'art et d'histoire naturelle. Véritables chambres de collectionneurs, on y trouvait des curiosités en tous genres, avec un goût prononcé pour l'étrange et l'inédit. On y présentait des œuvres d'art, des objets antiques ou symboliques, mais aussi des objets d'histoire naturelle tels que des animaux empaillés, des insectes rares ou des squelettes.

Ces cabinets de curiosité, bien qu'empreints de légendes populaires et de croyances - car il n'était pas rare d'y trouver des traces d'animaux mythiques comme du sang de dragon ou des cornes de licornes -, ont joué un rôle fondamental dans l'essor de la science moderne avant de s'éteindre dans le courant du XIX e siècle, faisant place aux institutions officielles.
 

Créatures fantastiques et naturalisées


Les artistes Pascal Bernier, Ulrike Bolenz, Charley Case, Eric Croes, Wim Delvoye, Laurence Dervaux, Olivia Droeshaut, Jan Fabre, Alessandro Filippini, Roberto Kusterle, Alexandra Mein, Jean-Luc Moerman, Michel Mouffe, William Sweetlove, Bénédicte van Caloen, Patrick van Roy et Sofi van Saltbommel, participent à une expérience inédite au Botanique sous la direction d’Antonio Nardone, commissaire de l'exposition.

Les artistes se sont volontiers prêtés à l'exercice de style, laissant de côté les espaces épurés qui mettent traditionnellement leurs œuvres en valeur au profit d'une scénographie d'accumulation, inspirée des cabinets d'antan. Le Museum du Botanique, transformé pour l'occasion, est méconnaissable. Découvrez vite ce parcours aux allures initiatiques.

 

Infos :

Le Botanique, Centre culturel de la Communauté française Wallonie-Bruxelles
236 rue royale, 1210 Bruxelles
www.botanique.be

Du 8 décembre 2011 au 29 janvier 2012, du mercredi au dimanche, de 12h à 20h.


Tarifs : 5 € (plein tarif), 4 € (seniors, étudiants, groupes, JAP), 3 € (Bota'carte, groupes scolaires, demandeurs d'emploi), 2 € (ticket combiné Muzex : à l'achat d'un ticket de concert du jour + 2 euros).


A voir aussi :
• Expo Eric Croes "Alone" à la galerie du Botanique : entrée libre.
Avec beaucoup de dérision, cet artiste aux multiples casquettes fait basculer l'imagerie kitsch dans un univers cru et parfois inquiétant.
• Galerie Antonio Nardone : www.galerieantonionardone.be

 

Crédits-photos : Alexandra Leyre Mein, "Cinq spectateurs", 2010, photo : Pepite - J.-J. Serol © A. Leyre Mein ; Jan Fabre, "Skull", 2010, photo : Pat Verbruggen © Angelos ; Olivia Droeshaut et Yves Dethier, "Nagasa", 2010 © Droeshaut/Dethier.