Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Comment déguster la bière?

Avant de commencer, deux éléments sont importants dans le cadre d’une dégustation. Tout d’abord, la température à laquelle on sert la bière.
Une température basse casse les arômes
; une bière de dégustation ne doit donc pas être bue trop fraîche, contrairement à une bière dite « de soif » ou pils.
Le verre a également son importance. Lorsqu’on déguste de la bière, sa forme et sa profondeur ont un effet sur l’arôme.

Lors d’une dégustation, trois sens interviennent. Dans l’ordre : la vue, l’odorat et le goût. On peut aussi faire intervenir l’ouïe (décapsulage, bière qui coule, bulles de mousse qui éclatent et que l’on entend en approchant son oreille du verre...).
Lorsque l’on regarde une bière, il faut faire attention à trois éléments : la mousse doit adhérer aux parois du verre, les bulles doivent être petites et régulières et, enfin, la couleur doit être brillante sauf pour les bières sur levure comme la blanche par exemple.

Au niveau de l’odorat, la bière contenant plus de 650 composés aromatiques, il faut d’abord la sentir sans remuer le verre afin de saisir l’odeur dominante. On peut ensuite faire tourner la bière dans le verre afin de libérer les arômes secondaires.

Quand finalement on la goûte, une première étape est de comparer la différence de goût entre la mousse et le liquide lui-même. Une fois en bouche, les saveurs de base à découvrir sont le sucré, sur la pointe de la langue, l’acide sur ses côtés et l’amer, au fond. La langue permet aussi de se faire une idée sur la densité et la texture de la bière. Il ne faut pas oublier les parois de la bouche qui perçoivent l’alcool, l’astringence et le pétillement. Après avoir avalé, les saveurs de base s’imprègnent sur la langue et s’effacent plus ou moins rapidement. C’est à ce moment que l’on peut finalement évaluer l’amertume d’une bière.