Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestRss

Passer les liens de navigation
Bières belges
© OPT / Alex Kouprianoff
Bruxelles gourmande
© WBT - Alex Kouprianoff
Guide Michelin 2014
© WBT - Emmanuel Mathez

Bières belges : une incroyable diversité



Falstaff
© OPT-Kouprianoff


Ce qui caractérise les bières wallonnes et bruxelloises, c'est avant tout leur grande diversité. Tant au niveau de la couleur, de la saveur que du mode de fabrication.

Chaque bière présente un caractère unique et authentique car elle reflète l'histoire et le goût du terroir qui l'a vue naître. Néanmoins, si l'on veut établir une typologie ou une classification de la production brassicole, on peut distinguer trois grands groupes de bières :


 


les bières de fermentation spontanée : les fameux lambics de la région bruxelloise.
La mise en levain s'effectue de manière automatique: sans ajout de levure, lorsque le moût est encore en contact avec les micro-organismes de l'atmosphère. Le lambic est mieux connu sous ses formes " coupées ", quand il porte le nom de ses produits dérivés: Gueuze, Faro, Kriek…

les bières de fermentation basse, qui se nourrissent de levures fermentant à basse température (5 à 9°C), elles sont généralement assimilées aux bières de type " pils ". Une appellation dont l'origine évoque la ville de Pilsen en Bohême, où fut brassée la première bière de ce genre en 1842.
En Belgique, la quasi totalité de la production de ces bières blondes, peu alcoolisées, est assurée par les grands groupes brassicoles du pays (à part quelques rares localités qui méritent d'être citées: Pils Lefèbvre, Silly Pils, Dupont Pils).

et les plus illustres : les bières de fermentation haute, où l'ensemencement des levures s'effectue entre 15 et 20°C. Appelées également " bières spéciales ", elles sont encore brassées de manière traditionnelle et artisanale, additionnées le plus souvent d'épices, d'aromates ou de sucre (aucun additif chimique).
Suivant le type de malt, elles présentent une jolie couleur blonde, ambrée, voire brune et affichent un degré alcoolique plus élevé que les bières de fermentation basse. Ce sont des bières que l'on apprécie à l'apogée de leur maturité. En fonction de leur histoire et de leur mode de brassage, on y distingue: les bières de saison et les bières blanches ; les bières régionales et les bières d'abbaye ; les bières trappistes.

Géographiquement, Bruxelles se différencie par des bières acides, la Wallonie, privilégiée par ses sources d’eau pure, par un nombre impressionnant de bières de caractère. Il y a trois siècles, le centre-ville comptait environ 120 petites brasseries artisanales. Aujourd’hui, il n’en reste plus que deux : la Brasserie de la Senne et Cantillon.

Allez à la découverte des micro-brasseries, des passionnés vous feront découvrir leurs bières locales et vous initieront à la dégustation.
Blondes, brunes, rousses ou rouges, parfumées au cumin, au porto, à la cerise ou au miel… Il y en a pour tous les goûts !

À savourer, avec modération bien sûr.

Pour aller plus loin :

Construire votre circuit sur les routes de la bière belge :
Carte des routes de la bière belge (Belgian beer routes)
www.belgian-beer-routes.com

 

Dans tout Bruxelles

Bruxelles

Wallonie

Brabant Wallon :

Hainaut :

Liège :

Luxembourg :

Namur :